Quand les entreprises chinoises se mondialisent : Haier, Huawei et TCL - Les dirigeants du groupe TCL - CNRS Éditions

Quand les entreprises chinoises se mondialisent : Haier, Huawei et TCL

 | 
Geneviève Barré

Partie 4. TCL Corporation TCL

Les dirigeants du groupe TCL

Texte intégral

La direction générale de TCL Corporation

Le tournant de 2008

1TCL Corporation est dirigée par un conseil d’administration présidé par Li Dongsheng, et dont la composition peut changer sur proposition du président. Après les déconvenues des années 2006 et 2007, TCL a ouvert son conseil à des personnalités nouvelles venant de l’extérieur, et apportant en particulier une expérience internationale. On constate par exemple, une évolution significative de la composition du conseil en 2008.

2Les membres du conseil sont plus jeunes, et sont issus de la génération post 1960, avec notamment Ding Yuan, Yang Xiaopeng et Han Fangming pour cinq des sièges. En revanche, deux membres seniors du conseil, Zhou Youzhi (72 ans) et Yang Shizhong, quittent leurs positions de directeurs non-exécutifs partent à la retraite. Trois membres apportent une expertise extérieure du management international, de la recherche et du management public :

  • Ding Yuan, est professeur de comptabilité à la China Europe International Business School (CEIBS) de Shanghai après avoir obtenu un doctorat de comptabilité à l’université de Montesquieu-Bordeaux IV et un Master of Business Administration (MBA) de l’université de Poitiers en France. Il est pendant plus de dix ans professeur titulaire à HEC Paris ; il deviendra Doyen de CEIBS en 2015 ;
  • Han Fangming a un doctorat de Harvard University et une dizaine d’années d’expérience dans les domaines des sciences politiques, le service public et le management du risque. De retour en Chine, Han Fangming occupe des fonctions importantes comme membre de la Conférence consultative, aux 10e et 11e Comités nationaux de la Conférence consultative politique du peuple chinois (10th and 11th National Committees of the CPPCC) et comme deputy director de la Commission des affaires étrangères à la Conférence consultative politique (The Political Consultative Conference’s Committee for Foreign Affairs). Le président Li en est également membre ;
  • Chen Shengtian est le président du groupe taiwanais Sampo Group et compte plusieurs années d’expérience des marchés internationaux et taiwanais ; Chen est une personnalité des affaires reconnue en Chine continentale avec trois entreprises du groupe en Chine, Sampo Enterprise (Tianjin) Co. Ltd., Sampo Electric Device (Suzhou) Co. Ltd. et Sampo Electric (Suzhou) Co. Ltd.

3Ces trois profils à double compétence sont complémentaires et apportent des ressources nouvelles et multiculturelles. Ils sont nés et ont été éduqués en Chine continentale, ont poursuivi leurs études dans les pays occidentaux et ont acquis une expérience hors du continent – aux États-Unis, en France et à Taïwan, et tous les trois reviennent en Chine. Un entrepreneur chinois avec un doctorat de Harvard, un professeur de comptabilité avec un doctorat de l’université française et fort d’une expérience de l’enseignement de la comptabilité et du contrôle de gestion en Chine et en France, et enfin un entrepreneur chinois de Taïwan qui contribue par sa connaissance des systèmes internationaux tout en dirigeant des implantations industrielles sur le contient.

4Le conseil fait entrer aussi des spécialistes de l’industrie notamment : Zhao Zhongyao, directeur exécutif, élu en 2008, est entré chez TCL en décembre 1991 ; il a occupé des postes clés, président de TCL Electronics Retail Co. Ltd., président du département électronique de TCL Multimedia et président de TCL-Thomson Electronics. Zhao Zhongyao a une grande expérience du management et une expertise du métier de TCL. Il est aussi le président du site industriel de haute technologie de TCL, le LCD Module Project.

Le comité exécutif de TCL Corporation

5Le comité exécutif de TCL en 2012 est composé de sept membres, tous très proches du président :

  • Li Dongsheng est le président et fondateur de TCL Corporation et du groupe TCL ;
  • Bo Lianming est le président et le directeur exécutif opérationnel (COO) depuis juin 2008 ;
  • Zhao Zhongyao est le directeur exécutif depuis juin 2008 ;
  • Shi Wanwen est le vice-président senior depuis avril 2008 ;
  • Guo Aiping est le vice-président depuis janvier 2010 ;
  • Huang Xubin est le directeur financier depuis janvier 2011 ;
  • Huang Wei, le vice-président depuis décembre 2008, est secrétaire adjoint du bureau du Comité du Parti communiste de Chine (PCC) (Communist Party of China Committee Office) depuis 2007.

6Ces sept dirigeants contrôlent l’ensemble des activités du groupe TCL : TCL Corporation, les grandes divisions et départements opérationnels et les filiales (Annexe 22 : TCL Corporation : la composition du comité exécutif). Ces hommes ont contribué à la réussite de la jeune entreprise TCL Corporation en apportant chacun d’entre eux leurs expériences uniques acquises au cours des trente années de transformation de la Chine depuis l’ouverture du pays en 1979 jusqu’à la politique du go-abroad du gouvernement chinois. Leurs connaissances approfondies du système économique et politique chinois, du tissu industriel électronique des différentes provinces de Chine et du marché des produits de consommations chinois en général, de l’entrepreneuriat, de la finance d’entreprise, de la gestion des ressources humaines et de la gestion d’entreprises internationales américaines et Hongkongaises leur ont donné des clés pour accompagner le président Li Dongsheng dans sa poursuite effrénée à transformer TCL en un grand groupe industriel au nom de la République populaire de Chine.

7La volonté de réussir aussi bien que les grandes entreprises internationales étrangères centenaires, la motivation et la prise de risque au moment de saisir la fenêtre d’opportunité, l’adaptabilité en toutes circonstances, la flexibilité et le pragmatisme face aux situations les plus improbables, l’humilité et la fierté sont quelques-unes des qualités dont ces managers chinois ont dû faire preuve tout au long de leur voyage avec TCL.

8L’expérience de l’international des équipes de direction a été principalement acquise auprès d’entreprises nord-américaines. Elle peut être de deux natures : l’expérience de la gestion et du développement d’entreprises américaines aux États-Unis en dehors du contexte de la Chine (c’est le cas de Guo Aiping chez IBM et Arthur Andersen) et l’expérience du développement de grands groupes étrangers sur le continent chinois (c’est le cas des dirigeants qui ont l’expérience de l’international à Hong Kong et à Taïwan notamment).

9Au moment du rapprochement avec Thomson et Alcatel, aucun ou peu d’entre eux, ont de connaissances des systèmes d’organisation des entreprises européennes et françaises ni de références sociales et culturelles des pays du cœur de l’Europe de l’ouest.

10Les membres du conseil d’administration de 2012 ont pour la majorité d’entre eux été associés à la création des deux JVs de TCL avec Thomson et Alcatel et au management des entreprises conjointes en tant que président, directeur général, directeur financier ou directeur de TCL Multimedia. Ils ont assuré la conduite des opérations de management et d’intégration au mieux de leurs compétences et ont dû faire face tous ensemble à la situation de crise que les deux co-entreprises ont traversée, pour ainsi dire la même année, avec du côté français deux partenaires différents. Embarqués dans un même bateau par grande tempête, ils ont affrontés la situation d’échec sans regrets et sont sortis enrichis de ce qui semblait être une impasse, encore plus motivés et prêts à relever d’autres défis (Annexe 23 : TCL Corporation : le profil des dirigeants).

La politique de rémunération et l’internationalisation

11Le système traditionnel d’organisation des rémunérations est complexe. La rémunération des directeurs exécutifs, TCL faisant à des profils internationaux de haut niveau, est difficile à articuler selon la grille des rémunérations habituelles des dirigeants en Chine. En 2005, TCL doit réunir toutes les forces possibles au plus haut niveau pour gérer les projets d’entrée en bourse, de création de joint-ventures avec les deux sociétés françaises et de développement en Amérique du Nord notamment.

12Pour acquérir les talents et experts de double culture et à double expérience dans des fonctions de direction aux États-Unis en 2004 et leur confier des responsabilités de dirigeants au siège des filiales en Chine ou à l’étranger, Li Dongsheng est prêt à faire des concessions au plan des conditions de recrutement. Par exemple, Liu Fei obtient la rémunération la plus élevée de tous les dirigeants du groupe TCL, y compris celle de son président. Les conditions et le niveau de rémunération sont très attractifs et dépassent significativement les standards de rémunérations des dirigeants chinois de l’entreprise en Chine.

13C’est une des raisons pour lesquelles les Chinois qui se sont expatriés dix ou vingt ans auparavant en Amérique du Nord pour faire des études supérieures et entrer dans la vie professionnelle sur des standards internationaux, acceptent des positions de directions dans des grands groupes chinois comme TCL pour retourner en Chine et développer leur carrière. Dans la plupart des cas, les dirigeants sont débauchés d’entreprises occidentales, notamment en Amérique du Nord pour rejoindre TCL, qui leur offre de belles carrières. C’est le cas de Liu Fei, Guo Aiping et Yan Yong Vincent notamment.

14En 2005, les compensations et rémunérations annuelles des administrateurs et des cinq dirigeants les mieux rémunérés de la filiale TCL Communication font apparaître des différences très importantes qui sont imputables en partie à l’expérience internationale (Tableau 6). Les raisons de ces écarts de traitement peuvent être attribuées à la catégorie de profil et en particulier à l’expérience internationale. Les profils internationaux (Liu Fei, Guo Aiping et Wong Toe Yeung Chambers) perçoivent des rémunérations largement supérieures à celles des autres dirigeants de l’entreprise. La rémunération de Yan Yong, en début de carrière, est moindre.

Tableau 6 : TCL : La rémunération des dirigeants de TCL Communication.

Tableau 6 : TCL : La rémunération des dirigeants de TCL Communication.

Source : TCL Communication Annual Report, 2005 (en milliers de dollars HK).

Le management d’une filiale à l’étranger : TCL Europe

15Le directeur général de la filiale TCL Europe Business Center, Didier Juin, est de nationalité française ainsi que les directeurs des fonctions commerciales, promotion et services après ventes. Leurs compétences et leurs connaissances des réseaux locaux sont essentielles pour le développement de l’entreprise en France et en Europe. Les fonctions liées au back office en Chine, c’est-à-dire liées aux départements gérés par le siège à Zhuhai, sont confiées aux salariés chinois de TCL ; ils ont, en effet, la connaissance et la maîtrise des fonctions d’approvisionnement, les fonctions financières et marketing telles qu’elles sont opérées à la maison mère de TCL Multimedia à Zhuhai, et à TCL Corporation. Le directeur général de la filiale à Bruxelles et à Boulogne-Billancourt pilote l’entité juridique selon les réglementations locales tout en gardant un lien direct avec les départements de la maison mère, avec l’aide des trois salariés chinois en relais, entre Zhuhai et la filiale à Boulogne-Billancourt.

16Le vice-président en charge de la production et de l’approvisionnement, Zhang Weimin a eu également un rôle déterminant dans la réussite de cette première étape de TCL Europe. Son poste a été créé récemment à Paris et sa contribution a été unique grâce à sa grande maîtrise des rouages de la production et de sa conviction à aboutir. Au salon IFA (iF Design Award) en Allemagne, l’intérêt des clients portait sur le modèle 5300 white margin qui ont commandé 8 000 unités. TCL a pu honorer dans les temps cette commande supérieure aux attentes. Avec les bons produits, TCL a su tenir les délais et gagné cette opportunité grâce à Zhang Weimin. L’effort d’amélioration porte sur l’attractivité, les ventes des produits et la relation aux clients.

17Didier Juin a rejoint TCL après avoir travaillé pendant vingt-cinq ans chez Philips, notamment huit ans à Singapour et deux ans au Japon. Philips était un partenaire de TCL et lui donne l’opportunité de rencontrer Li Dongsheng. Sa connaissance de la culture asiatique notamment chinoise lui permet d’appréhender l’environnement de TCL. En tant que directeur français de l’entité TCL Europe, Didier Juin a l’avantage de saisir la complexité des deux approches tant en termes de communication que d’expériences des deux cultures d’entreprises. Son équipe à Boulogne-Billancourt est composée pour la majorité de salariés précédemment chez Thomson et de salariés venant du siège de TCL à Huizhou. L’intégration n’est pas facile, pour autant il peut interagir aussi bien avec les Français « ex- Thomson » que des Chinois envoyés par le siège, que de nouveaux recrutés dont le rôle clé contribue à développer une nouvelle culture de TCL Europe (Annexe 24 : TCL : dirigeants et managers de l’équipe européenne).

18Pour Didier Juin, les procédures et les règles chez Philips étaient clairement définies. Thomson laissait plus de flexibilité voir de faiblesse dans son management interne et Didier Juin a professionnalisé le système ainsi que renforcé la communication au sein des équipes notamment chez les anciens de Thomson. TCL a fait l’acquisition de Thomson bien des années auparavant, mais les employés non-chinois continuent à s’identifier à l’entreprise parisienne, et leur perception est difficile à rectifier. Avec le recrutement de nouveaux talents, de parcours et de nationalité variés, la culture TCL s’installe progressivement, et elle devient plus facilement assimilable par des nouveaux employés dans l’équipe de TCL Europe Business Center. Au fil du temps, la culture Thomson et la loyauté envers l’entreprise avaient disparu et il a fallu aux dirigeants de TCL Europe identifier d’autres leviers de motivation. Par exemple, le prix TCL, TCL Awards, récompense les salariés les plus performants. L’intégration des Français est progressivement facilitée (TCL Watch 2012).

Table des illustrations

Titre Tableau 6 : TCL : La rémunération des dirigeants de TCL Communication.
Crédits Source : TCL Communication Annual Report, 2005 (en milliers de dollars HK).
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/45392/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 46k

© CNRS Éditions, 2016

Licence OpenEdition Books

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search