Regards croisés sur l’éthique dans la publication de cas cliniques | Cairn.info
CAIRN.INFO : Matières à réflexion

Chaque clinicien prend individuellement la décision de publier ou non un cas clinique, ce qui peut à la fois amoindrir l’épaisseur de ses questionnements et le laisser seul à en subir les conséquences. Dans le contexte clinique, que vient dire le désir de publier au sujet de la dynamique transféro-contretransférentielle ? Comment utiliser du matériel clinique pour faire avancer la discipline tout en protégeant les patients qui pourraient se reconnaître ou être reconnus par leurs proches ? L’accessibilité des articles scientifiques par le biais d’internet a considérablement modifié les choses (Gabbard, 2000, p. 1076 ; Kantrowitz, 2010, p. 118 ; Sperry, 2010, p. 84 ; Thomas-Anttila, 2015, p. 365). Nous ne pouvons plus nous contenter de la préconisation de Freud (1905e/2006) de publier dans un journal spécialisé afin d’éviter que les patients ne se lisent. Certains préconisent qu’à l’instar de la recherche, la publication de données issues de la clinique nécessite le recueil du consentement. Il nous semble que la psychanalyse doit penser spécifiquement ces enjeux tant la dimension transférentielle, au cœur de son travail, peut être impactée par cette intervention.
Comme le disent Laurie Laufer et al. (2017, p. 8), « la densité problématique décourage plus qu’elle n’incite à affronter ces questions ». Cet article se propose de mettre au travail les questions éthiques que pose la publication des données recueillies dans le cadre de psychothérapies. Une grande partie de la littérature sur la confidentialité et le consentement se base sur ce que les professionnels en disent (Martindale et al…

Français

À l’ère du numérique et de l’accès facilité aux articles scientifiques sur internet, nous proposons de questionner la mise en tension éthique créée par la publication d’un cas clinique. Le désir et le devoir du travail scientifique prévalent-ils sur la règle de discrétion imposée par la thérapie ? Inversement, le secret professionnel justifie-t‑il d’empêcher le partage de la réflexion psychanalytique ? La pertinence d’une publication et ses effets sur la psychothérapie seront étudiés. Dans ce contexte, le thérapeute se retrouve pris entre le modèle calqué sur la recherche biomédicale qui exige la demande d’un consentement libre et éclairé, et la règle fondamentale de confidentialité qui favorise la libre association. Il paraît alors nécessaire d’interroger chaque situation clinique dans sa singularité en envisageant la dimension transféro-contretransférentielle.

  • éthique
  • publication
  • psychothérapie
  • secret professionnel
  • confidentialité
  • discrétion
Elsa Chamboredon
Psychologue clinicienne au Club des Peupliers (ASM13), laboratoire « Psychologie clinique, Psychopathologie et Psychanalyse » EA 4056, Université de Paris.
5 rue H. Pinson, 94340 Joinville-le-Pont
Dorothée Guiche
Psychologue clinicienne, psychothérapeute, docteur en psychologie clinique et psychopathologie, membre associée du laboratoire PCPP EA 4056, Université de Paris.
62 rue Édouard Branly, 93100 Montreuil
Philippe Robert
Psychanalyste SPP, professeur de Psychologie Clinique Université de Paris.
1 rue Marthe Chenal, 94410 Saint-Maurice
Dernière publication diffusée sur Cairn.info ou sur un portail partenaire
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Dernière publication diffusée sur Cairn.info ou sur un portail partenaire
Il vous reste à lire 95 % de cet article.
Acheter le numéro 31,00€ 272 pages, papier et/ou électronique add_shopping_cart Ajouter au panier
Acheter cet article 5,00€ 12 pages, format électronique
(html et pdf)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autres options
S'abonner à cette revue link Via la page revue
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Déjà abonné(e) à cette revue ? done Activez votre accès
Mis en ligne sur Cairn.info le 12/03/2021
https://doi.org/10.3917/rfp.851.0215
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Presses Universitaires de France © Presses Universitaires de France. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...