theses.fr – Just Miette Likibi , Partis dominants africains : une sociologie historique du PDG au Gabon et du RPT au Togo

Partis dominants africains : une sociologie historique du PDG au Gabon et du RPT au Togo

par Just Miette Likibi

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Dominique Darbon.

Soutenue le 26-03-2021

à Bordeaux , dans le cadre de Sociétés, Politique, Santé Publique , en partenariat avec Les Afriques dans le monde (Pessac, Gironde) (laboratoire) .


  • Résumé

    Pour comprendre la domination et la longévité au pouvoir de certains partis politiques d’Afrique subsaharienne, il faut dépasser les enjeux classiques de labellisation pour se pencher sur leur fonctionnement au concret. Dans cette perspective, je m’attache à comprendre, dans ce travail et à partir d’une enquête ethnographique menée dans plusieurs localités du Gabon et du Togo, par quels moyens concrets et selon quelles modalités, le Parti démocratique gabonais et le Rassemblement du peuple togolais se constituent historiquement en partis dominants. Comment parviennent-ils à demeurer au pouvoir depuis la fin des années 1960 ? Pour ce faire, je mobilise le concept de « parti dominant » de Maurice Duverger afin de rendre compte de la primauté de ces deux partis dans l’arène politique nationale. J’adopte également une approche en termes de sociologie historique que j’emprunte notamment à Bernard Pudal et à Yves Deloye afin de mettre en évidence les propriétés sociales des dirigeants de ces deux partis. Parce qu’elle oblige le chercheur à historiciser ses raisonnements et à tenir compte de la main-morte du passé, la sociologie historique permet d’observer les différentes phases de construction et d’institutionnalisation des deux partis. En recourant à cette approche, je montre comment ces partis ont acquis un label partisan ; comment ils fonctionnent et financent concrètement leurs activités ainsi que les relations qu’ils entretiennent avec d’autres formations politiques. S’inscrivant dans le temps long (1960-2020), cette étude montre comment ces partis sont parvenus, progressivement, à verrouiller le champ politique national et à relayer les autres partis au second rang. Nonobstant cette primauté avérée dans la société, le Parti démocratique gabonais est traversé, régulièrement, par des courants dissidents dus à une carence de démocratie interne et un partage inégal de postes. Ces défections assurent le renouvellement des élites dans l’opposition. Au Rassemblement du peuple togolais, en revanche, l’autoritarisme intra et extra partisan n’affecte pas encore pas la loyauté des cadres envers le parti et son président.

  • Titre traduit

    Dominant African parties : a historical sociology of the PDG in Gabon and the RPT in Togo


  • Résumé

    To understand the domination and the grip on power of some political parties in sub-Saharan Africa, we must go beyond the classic labeling and have a deeper look at how they function in practice. In this regard, this thesis, which is based on an ethnographic survey carried out in several localities of Gabon and Togo aims to understand by what concrete means and according to what modalities, the Gabones Democratic Party and the Rally of the Togose People historically constitute themselves as dominant parties. Why have managed to remain in power since the end of the 1960s. I use the concept of "dominant party" developed by Maurice Duverger in order to reflect the primacy of these two parties in the national political arena. I also adopt a historical sociology approach borrowed especially from Bernard Pudal and Yves Deloye to highlight the social properties of the leaders of these two parties. "Because it obliges the researcher to historicize his reasoning and to take into account the dead hand of the past", historical sociology makes it possible toIIIobserve the different phases of the formation and institutionalization of this political parties. By using this approach, I demonstrate how these parties have acquired a partisan label, how they function and concretely finance their activities as well as the relations they maintain with other political parties. Covering a long period (1960-2020), this study shows how these political parties have been able to gradually foreclose the national political arena and to relegate other parties to the second rank. Despite their proven primacy within the society, the Gabones Demcratic Party is regularly affected by dissident currents due to a lack of internal democracy and an unequal distribution. These exits ensure the renewal of the opposition elites. In the Rally of the Togolese People, on the other hand, partisan authorianism does not affect again the loyalty of cadre to the party and its president.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 15-06-2023


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.